Dreaming of Disney, forum à propos de l'univers Disney.


    Collectionner les pin's Disney peut vous rapporter (très) gros

    Partagez
    avatar
    pat57
    Admin
    Admin

    Messages : 61071
    Date d'inscription : 08/10/2013
    Age : 53
    Localisation : Lorraine

    Collectionner les pin's Disney peut vous rapporter (très) gros

    Message par pat57 le Sam 13 Aoû - 10:54

    Collectionner les pin's Disney peut vous rapporter (très) gros


    Le pin's n'est pas mort dans le fief de Mickey. Il se régénère, se troque, s'achète, parfois à prix d'or. Où qu'ils soient, les passionnés se l'arrachent.

    S'initier au « pin trading », c'est entrer dans une sorte d'univers parallèle. Plus opiniâtre encore que les collectionneurs de Pokémon, une armée de passionnés accumule depuis des années des petits bouts de métal à l'effigie des héros de Disney. D'aucuns les jugeraient « vintage », voire carrément ringards, mais ce hobby addictif, qui consiste à accumuler et échanger les pin's frappés du sigle de Mickey, fait bien plus que vivoter.
    La tradition existe plus ou moins sous le manteau depuis les années 1980, mais c'est en 1999 que Disney l'a vraiment officialisée. Chaque année, la maison de l'oncle Walt frappe des centaines de pin's pour cette communauté d'aficionados très spéciale. À Disneyland Paris, 500 pins par an sont édités. Les objets, déclinés en milliers d'exemplaires ou en quantité restreinte (s'il s'agit d'éditions limitées), sont vendus dans les boutiques et les hôtels du parc. Pour entretenir la flamme, Disneyland organise fréquemment des initiations et des événements dédiés. Quelque 300 collectionneurs peuvent y exposer leurs précieux trésors et troquer leurs joyaux avec d'autres mordus.


    Lisa, 25 ans, rate rarement une occasion. « J'y vais un mois sur deux, dès que je peux. Certains viennent avec des valises de pin's, des cartons entiers. Des Américains, des Chinois, des jeunes, des vieux. C'est impressionnant. » Hercule, Blanche-Neige, La Reine des neiges... Cette employée du paramédical traque les pin's Disney depuis maintenant deux ans. Elle en possède 300, dont 150 à échanger. « Je les choisis par coup de cœur. Je fais surtout des échanges, ça permet de faire des rencontres et de se faire des amis. Mais il m'arrive aussi d'en acheter des plus rares sur Ebay ou sur des groupes Facebook. J'ai déjà mis 60 à 70 euros dans un pin's de La Belle au bois dormant. Je ne me fixe pas de budget, mais je reste raisonnable. »
    Déclinés en édition ultra-limitée à chaque « trading day » organisé à Disneyland, certains pins peuvent se revendre le double, voire le triple du prix d'origine. « J'ai acheté mon pin's Hercule 30 euros, je pourrais facilement le revendre 60 ou 100 euros. D'autres, achetés 15 euros, valent 200 euros la minute suivante », assure la collectionneuse.

    Entre 3 et 4 500 euros


    Le pin's n'est pas mort dans le fief de Mickey. Il se régénère, se troque, s'achète, parfois à prix d'or. Où qu'ils soient, les passionnés se l'arrachent.

    S'initier au « pin trading », c'est entrer dans une sorte d'univers parallèle. Plus opiniâtre encore que les collectionneurs de Pokémon, une armée de passionnés accumule depuis des années des petits bouts de métal à l'effigie des héros de Disney. D'aucuns les jugeraient « vintage », voire carrément ringards, mais ce hobby addictif, qui consiste à accumuler et échanger les pin's frappés du sigle de Mickey, fait bien plus que vivoter.
    La tradition existe plus ou moins sous le manteau depuis les années 1980, mais c'est en 1999 que Disney l'a vraiment officialisée. Chaque année, la maison de l'oncle Walt frappe des centaines de pin's pour cette communauté d'aficionados très spéciale. À Disneyland Paris, 500 pins par an sont édités. Les objets, déclinés en milliers d'exemplaires ou en quantité restreinte (s'il s'agit d'éditions limitées), sont vendus dans les boutiques et les hôtels du parc. Pour entretenir la flamme, Disneyland organise fréquemment des initiations et des événements dédiés. Quelque 300 collectionneurs peuvent y exposer leurs précieux trésors et troquer leurs joyaux avec d'autres mordus.
    Une partie de la collection de Manny Rosado © Manny Rosado
    Lisa, 25 ans, rate rarement une occasion. « J'y vais un mois sur deux, dès que je peux. Certains viennent avec des valises de pin's, des cartons entiers. Des Américains, des Chinois, des jeunes, des vieux. C'est impressionnant. » Hercule, Blanche-Neige, La Reine des neiges... Cette employée du paramédical traque les pin's Disney depuis maintenant deux ans. Elle en possède 300, dont 150 à échanger. « Je les choisis par coup de cœur. Je fais surtout des échanges, ça permet de faire des rencontres et de se faire des amis. Mais il m'arrive aussi d'en acheter des plus rares sur Ebay ou sur des groupes Facebook. J'ai déjà mis 60 à 70 euros dans un pin's de La Belle au bois dormant. Je ne me fixe pas de budget, mais je reste raisonnable. »
    Déclinés en édition ultra-limitée à chaque « trading day » organisé à Disneyland, certains pins peuvent se revendre le double, voire le triple du prix d'origine. « J'ai acheté mon pin's Hercule 30 euros, je pourrais facilement le revendre 60 ou 100 euros. D'autres, achetés 15 euros, valent 200 euros la minute suivante », assure la collectionneuse.
    Entre 3 et 4 500 euros

    Un pin's Mickey Mac's Club atteint les 4500 euros sur Ebay © Capture d'écran Ebay

    Comme à Wall Street, les pin's ont une côte spécifique. Ils sont répertoriés, classés et fixés à un certain prix sur le site PinPics, qui fait office de bourse dédiée. Certains, très rares, peuvent atteindre des sommes astronomiques sur Ebay. Un Mickey siglé « Mickey's Mac Club », sorti en 1991, se vend par exemple 4 500 euros. En stoppant sa production pour ne plus promouvoir l'association commerciale entre le royaume magique et Apple, Disney l'a rendu très recherché. Comme le pin's Picard/Eurodisney de 1993, qui atteint les 239 euros sur Ebay.
    Revers de la médaille : « plus les pin's sont anciens, plus le risque existe de tomber sur des faux », explique Manny, collectionneur de 54 ans. Des milliers d'imitations, peu différenciables des pin's officiels pullulent sur Internet. « Surtout si ces pin's ont plus de 5 ou 10 ans. »
    « C'est la rançon du succès ! » répond Régis Alart, responsable du pin trading à Disneyland Paris. « Le pin's marche très fort dans nos parcs. L'objectif est justement de favoriser les interactions entre passionnés de Disney. Pendant longtemps, Disneyland était l'un des seuls endroits où l'on pouvait encore trouver des pin's » (ces derniers furent un temps considérés comme ringards). Disney ne cautionne pas la revente de pin's en dehors de son circuit bien huilé. Mais l'échange est véritablement au cœur de la machine.
    J'ai perdu la moitié de mes pin's dans mon divorce


    La plupart des visiteurs l'ignorent, mais ce sont les « castmembers », les employés des parcs Disney, qui font vivre le pin trading. Employé depuis 20 ans au parc Disney World, en Floride, Manny jongle chaque jour entre son travail et le troc de pin's. Il suffit de remarquer le drôle de cordon coloré qui pend autour de son cou pour solliciter un échange. « C'est sur cette lanière que j'attache tous mes pins échangeables », explique-t-il. « Plusieurs pins sont édités en exclusivité pour les employés du parc. Je les change chaque semaine. Ça pousse les visiteurs à m'aborder. »


    Mais il existe des règles bien strictes, affirme-t-il : « Un rare contre un rare, un plus classique contre un plus classique. On ne peut m'échanger que ceux que je porte sur ma lanière. » Grâce à ce troc intensif, ce fan de Disney s'est constitué une impressionnante collection. Hélas ! abîmée par un événement fortuit : « J'avais 2 000 pin's. J'en ai perdu la moitié dans mon divorce. » C'est dire la valeur de ces babioles...

    Des « pin'sophiles » toujours plus jeunes

    En quelques années, le virus de la philopinie (le nom « scientifique » de la passion des pin's) s'est transmis à toutes les générations. Fans hardcore de Disney ou nouveaux venus, accros ou collectionneurs du dimanche, il existe autant de profils de « pin'sophiles » que de personnages Disney. Beaucoup collectionnent tout ce qui porte la marque de Mickey : figurines, poupées ou répliques d'objets magiques. D'autres se limitent aux pin's. Mais tous poursuivent l'aventure pour les échanges dans le monde entier, les belles rencontres, et les amitiés tissées au détour d'une quête. Céline, 30 ans et 300 pins, traque sans relâche les Bourriquet et les Tiana métalliques, et n'hésite pas à contacter des Américains pour mettre la main sur ceux qui manquent à sa collection. Marie, 20 ans et 120 pins, achète « pour 40 euros de pin's » à chaque virée à Disneyand. Impossible de résister.


    Et puis, il y z Julie, community manager de 38 ans, qui en a fait une affaire de famille. « Je pensais que les pin's étaient morts dans les années 1990. J'avais à l'époque une cinquantaine de pin's Astérix et de marques, mais je ne les avais jamais ressortis. J'ai recommencé il y a deux ans à Disneyland avec mes enfants de 8, 7 et 6 ans. On en a une centaine, achetés ou échangés dans le parc. Ça force aussi ma fille à aborder les gens pour les échanger, elle est très timide ! » « Bizarrement, on voit de plus en plus de jeunes collectionneurs depuis deux ans », note Lisa. « Des blogueuses, des fans de Disney... On rencontre beaucoup de monde. »

    Mais au fait, que font-ils de tous ces pin's au bout du compte ? « Je les porte sur ma blouse dans mon cabinet », répond notre travailleuse paramédicale. Quitte à les collectionner, autant les arborer fièrement. « Mes patients adorent ! Surtout les enfants, ça les fait rire » (elle précise tout de même conserver à l'abri « ceux qui valent plus de 100 euros). Les moins audacieux se contentent de les ranger dans des sacoches bien fermées ou les accrocher sur des cadres. « Certains sont assez gros et assez rares », note Régis Alart. « Après des mois de recherche, ce serait dommage de les faire tomber ! »
    source lepoint.fr



    avatar
    Ka3lily

    Messages : 2014
    Date d'inscription : 06/12/2013
    Age : 26
    Localisation : Dans le labyrinthe d'Alice

    Re: Collectionner les pin's Disney peut vous rapporter (très) gros

    Message par Ka3lily le Sam 13 Aoû - 11:23

    Article très interessant Smile Merci Pat

    5000 ! C'est dingue mais pourquoi certains pins que d'autres ?
    avatar
    pat57
    Admin
    Admin

    Messages : 61071
    Date d'inscription : 08/10/2013
    Age : 53
    Localisation : Lorraine

    Re: Collectionner les pin's Disney peut vous rapporter (très) gros

    Message par pat57 le Sam 13 Aoû - 19:25

    normalement le prix élevé va avec le nombre limité de pins sortie et surtout pourquoi il est sortie et à quel date Wink
    des événements spéciaux aussi



    avatar
    tortue57

    Messages : 21337
    Date d'inscription : 22/10/2013
    Age : 73
    Localisation : Moselle

    Re: Collectionner les pin's Disney peut vous rapporter (très) gros

    Message par tortue57 le Sam 13 Aoû - 20:11

    ha oui ... tout de même cela peut monter très haut pour un truc si minuscule ^^
    avatar
    ChloeyDisney
    Modo
    Modo

    Messages : 19503
    Date d'inscription : 25/10/2013
    Age : 21
    Localisation : Marseille

    Re: Collectionner les pin's Disney peut vous rapporter (très) gros

    Message par ChloeyDisney le Sam 13 Aoû - 22:14

    Ca m'étonne même pas que ça peut chiffrer vite, des fois je regarde sur Ebay c'est fou !



    avatar
    pat57
    Admin
    Admin

    Messages : 61071
    Date d'inscription : 08/10/2013
    Age : 53
    Localisation : Lorraine

    Re: Collectionner les pin's Disney peut vous rapporter (très) gros

    Message par pat57 le Dim 14 Aoû - 6:51

    oui tout à fait Chloey surtout sur ses sites c'est des fois fou




    Contenu sponsorisé

    Re: Collectionner les pin's Disney peut vous rapporter (très) gros

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 19:25