Dreaming of Disney, forum à propos de l'univers Disney.


    Secret de tournage ... !

    Partagez
    avatar
    pat57
    Admin
    Admin

    Messages : 64125
    Date d'inscription : 08/10/2013
    Age : 53
    Localisation : Lorraine

    Secret de tournage ... !

    Message par pat57 le Mar 8 Mar - 10:57

    Voyons un peu les secrets des tournages ...

    RAIPONCE


    Raiponce est le 50ème film d'animation réalisé par les studios Disney!
    Après bientôt un siècle de contes de fées et de princesses réalisés par les studios Walt Disney, Raiponce est le premier à sortir en animation 3D.

    Modernité et tradition
    Pour ce film, Byron Howard et Nathan Greno ont eu à cœur de respecter la tradition Disney, tout en y ajoutant un souffle de modernité. "Ils ont vraiment su comprendre ce qui fait la marque d’un Disney : le coeur. Walt Disney disait toujours : « Pour chaque éclat de rire, il faut une larme. » Ils ont donné une tournure très contemporaine à quelque chose de fondamentalement disneyien", a déclaré John Lasseter au sujet des deux réalisateurs.

    Réalisateurs
    Les deux réalisateurs de Raiponce ont tous deux une certaine expérience au sein des studios Disney. En effet, Byron Howard a déjà réalisé Volt, star malgré lui. Nathan Greno, quant à lui, a participé à l'animation pour Mulan, Frère des ours et Bienvenue chez les Robinson

    Sous la houlette de Glen Keane
    Considéré comme une légende de l'animation au sein des studios Disney, Glen Keane a assisté les deux réalisateurs en herbe tout au long de la création de Raiponce. Ce vétéran d'une carrière de 35 ans a été un atout majeur. Et pour cause, Glen Keane avait déjà créé et supervisé des personnages connus de tous, tels que Pocahontas, Ariel (La Petite Sirène), Aladdin, Tarzan ou encore la Bête (La Belle et la Bête).

    3D améliorée
    Robert Neuman, superviseur de la stéréoscopie pour Raiponce, et son équipe, ont développé une toute nouvelle technique baptisée "multi-rigging", qui propose un aspect plus théâtral de la 3D. Selon Neuman :"C’est la création Disney en 3D la plus ambitieuse à ce jour."

    Les cheveux de Raiponce : une longue histoire...
    Créer et animer l'interminable chevelure de Raiponce représentait un véritable défi. L'équipe chargée de l'animation a dû développer un nouveau logiciel, et de nouvelles techniques. Ils sont allés jusqu'à simuler manuellement les mouvements de chevelure de la princesse grâce à 147 tubes, pour un rendu final de 140 000 cheveux différents. Pour Glen Keane, les cheveux dans l'animation ont toujours eu une grande importance esthétique, mais aussi symbolique, dépeignant d'une certaine façon le caractère et l'histoire du personnage.
    Monde enchanté

    Pour la création du monde de Raiponce, les réalisateurs se sont beaucoup inspirés du parc d'attraction Disneyland, et plus particulièrement du parc à thème central Fantasyland. D'autre part, la tour de la jeune princesse, a été imaginée de façon à lui correspondre, tout en étant selon John Lasseter, "la plus charmante des maisons d'hôtes du Sud de la France".
    Inspiration familiale

    Pour créer le personnage de Raiponce, Glen Keane s'est inspiré de sa fille Claire, "enthousiaste et impétueuse" à l'image de la princesse. C'est d'ailleurs elle qui a dessiné les peintures que l'on peut voir sur les murs de la tour de Raiponce.
    Flynn

    Le nom du héros Flynn Rider, est une référence à l'acteur Errol Flynn, dont l'un des rôles marquants était celui d'un bandit dans Les Aventures de Robin des Bois (1938).

    Flynn Greno
    La création du personnage de Flynn Rider, brigand prétentieux mais néanmoins attachant, a été en grande partie influencée par le réalisateur Nathan Greno. L'équipe s'est inspirée de ses traits de caractère pour créer ceux du héros, et Greno a été le premier à prêter sa voix au personnage, avant de céder sa place à Zachary Levi, et à Romain Duris pour la version française.
    Caméléon

    Pascal, le charmant reptile qui tient compagnie à Raiponce, fut inspiré à l'équipe par un véritable caméléon, celui de l'artiste Kelly Lewis, chargée de l'animation sur le film. Celle-ci l'avait prénommé... Pascal.
    Il était une (autre) fois...

    Au départ, le scénario de Raiponce était quasiment un remake du film Il était une fois. Initialement, la princesse devait ainsi être transformée en écureuil et remplacée par une jeune fille du monde réel. Glen Keane a choisi de se tourner vers une histoire plus fantastique et drôle, dont seul Disney a le secret.
    Inspiration

    Tout comme Blanche-Neige et les sept nains, Cendrillon ou encore La Belle au bois dormant, Raiponce s'inspire des contes écrits par les frères Grimm.


    Clin d'oeil
    Dans la taverne du "Canard Boiteux", l'un des brigands se fait appeler Greno : il s'agit d'un clin d'œil au nom de l'un des deux réalisateurs du film, Nathan Greno.
    sources allocine.fr



    avatar
    pat57
    Admin
    Admin

    Messages : 64125
    Date d'inscription : 08/10/2013
    Age : 53
    Localisation : Lorraine

    Re: Secret de tournage ... !

    Message par pat57 le Mar 8 Mar - 11:02

    ZOOTOPIE


    Naissance du projet
    C'est en commençant par faire des recherches sur les mammifères que les créateurs du film ont été interpelés par un constat qui leur a donnés l'idée de l'histoire de Zootopie : les animaux forment deux groupes, les prédateurs et les proies et le deuxième groupe est 10 fois plus nombreux que le premier. De là est venue l'idée de cette ville utopiste sans humains dans laquelle les animaux ont arrêté de se manger les uns les autres mais ont tout de même conservé certains réflexes d'antan.

    Un buddy movie
    Zootopie est, pour le réalisateur Rich Moore, un buddy movie, autrement dit un film dont l'intrigue fonctionne sur la collaboration forcée entre deux personnages bien différents, comme c'est par exemple le cas dans des films cultes comme L'Arme Fatale ou Die Hard 3 : "Judy et Nick, une lapine et un renard, sont par définition des ennemis naturels. Chacun a des idées préconçues sur l’autre, mais vont découvrir que ces préjugés ne sont pas fondés."

    Clins d'oeil
    Les spectateurs les plus attentifs auront pu déceler un poster de Zootopie dans Les Nouveaux héros lorsque Baymax et Hiro volent sous les rails d'un train. Et ce n'est pas tout puisque le personnage Honey Lemon dans ce récent film Disney possède un étui de téléphone dont l'image est le personnage principal de Zootopie.

    Les renards chez Disney
    Nick Wilde, personnage à la langue bien pendue et véritable virtuose de l’arnaque, n'est pas le premier renard Disney puisque nous comptons également Robin des Bois, Rox et Rouky ou encore Pinocchio qui avaient chacun un protagoniste animal de ce type.

    Ville cosmopolite
    Dans une interview AlloCiné, John Lasseter a confié que le but de l'histoire de Zootopie était de parler des préjugés via les différentes parties abritant certains types d'animaux dans la ville (les animaux du désert, des régions polaires, des forêts tropicales, etc.). Pour cette dernière, les créateurs se sont inspirés de métropoles modernes occidentales comme San Francisco, New York, Toronto ou Paris, avec des quartiers chinois, italiens, grecques, etc.

    6 quartiers différents
    Six quartiers abritant différents types d'animaux forment la ville de Zootopie :

    - La Place du Sahara (inspirée par les villes de Monte-Carlo et Dubaï), composée de dunes de sable et d’immeubles en forme de dunes.

    - Toundraville, essentiellement constitué de neige et de glace.

    - Le Quartier de la Forêt Humide qui rassemble des centaines d’arbres géants.

    - Lapinville (d'où vient le personnage de Judy Hopps) qui est principalement peuplé de maraîchers qui cultivent des carottes.

    - La Gare Centrale de Savanna (inspirée du design en étoile de Disneyland) qui abrite la police de Zootopie, l’hôtel de ville et la gare centrale.

    - Sourisville, qui est l’endroit où vivent les plus petits mammifères de Zootopie.

    Pas des débutants
    Byron Howard et Rich Moore, réalisateurs de Zootropie, ne sont pas à leur premier coup d'essai en matière de mise en scène d'un gros film d'animation au budget important puisque le premier était aux commandes de Volt, star malgré lui et Raiponce tandis que le second des Mondes de Ralph.

    Authenticité
    L’univers de Zootopie est peuplé de 64 espèces animales. L’équipe a passé 18 mois à faire des recherches sur les animaux, a rencontré des experts du monde entier, y compris ceux du Disney’s Animal Kingdom à Walt Disney World. Elle s'est également rendue au Kenya, pour étudier le comportement animal et ainsi faire en sorte que les espèces représentées à l'écran le soient de la manière la plus réaliste possible.

    Principale difficulté niveau animation
    La principale difficulté au niveau de l'animation a été la diversité des tailles des personnages et le fait que la majorité de ces derniers soit majoritairement composée de fourrure. Le superviseur des effets visuels Scott Kersavage se souvient : "L’une des directives de départ était de ne surtout pas donner à nos personnage l’allure d’animaux en peluche. Nous avons fait de longues recherches pour atteindre cette authenticité. Et l’une de nos découvertes a été qu’au contraire des cheveux, qui sont semblables d’un être humain à l’autre, les poils des animaux sont très différents d’une espèce à l’autre."

    Un champion au casting !
    A noter la présence, au casting vocal français, de Teddy Riner, huit fois champion du monde de judo, champion olympique en 2012 et quadruple champion d’Europe entre autres titres glorieux. Il prête sa voix à Finnick, un fennec qui cherche souvent la bagarre.
    sources allocine.fr



    avatar
    tortue57

    Messages : 22301
    Date d'inscription : 22/10/2013
    Age : 73
    Localisation : Moselle

    Re: Secret de tournage ... !

    Message par tortue57 le Mar 8 Mar - 20:05

    c'est bien de savoir autant de choses merci

    Contenu sponsorisé

    Re: Secret de tournage ... !

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 23 Juil - 14:49